Pour une fois, commençons les explications par la fin : le FEP, diminutif de Fonds Européen pour la Pêche, s’est substitué à l’IFOP depuis le 1er janvier 2007 et sera en application jusqu’au 31 décembre 2013. Ce FEP se décline en 5 axes prioritaires, dont l’axe 4 permettant de travailler sur le développement durable des zones de pêche.

Cet axe 4 fonctionnera sous forme d’appel à projet qui devrait être lancé d’ici peu. En France métropolitaine, nous savons que 9 projets seront retenus. Ces projets doivent être collectifs et regrouper des acteurs de la filière pêche et aquaculture, ainsi que des acteurs « du territoire ». La mixité acteurs publics / acteurs privés doit également être considérée. Enfin, ces projets doivent répondre en partie aux objectifs suivant :

- Créer de la valeur ajoutée pour les opérateurs de la filière pêche et aquaculture par la valorisation des productions locales,
- Protéger et valoriser l’environnement par la mise en place de schémas collectifs de bonnes pratiques,
- Diversifier les sources de revenu des pêcheurs par le développement de la pluriactivité,
- Diversifier les activités économiques en lien avec une dynamique territoriale,
- Promouvoir la coopération nationale et transnationale entre les zones de pêche.

Pour le CRPMEM, cet axe 4 est une réelle opportunité pour la filière. Il devrait permettre aux acteurs retenus de créer de nouveaux partenariats, de diversifier leurs activités et d’être ainsi mieux connus et reconnus sur leur territoire. Espérons que les projets aquitains retiennent l’intérêt du jury !