Le Bassin d'Arcachon est lieu de travail et de vie de nombreux professionnels de la pêche (133 navires immatriculés AC en 2011) et de la conchyliculture (315 entreprises conchylicoles en activité en 2011).
Ce territoire est également l'objet de nombreuses démarches de gestion, planification, gouvernance: on entend souvent parler du "SMVM", du "SAGE", du projet de parc naturel marin... mais à quoi servent-ils? Comment fonctionnent-ils?
Ces outils et leur articulation sont encore méconnus des professionnels de la mer, et pourtant ils peuvent interagir avec la pêche et l'aquaculture.

Désireux de mieux comprendre les implications de ces outils pour leurs activités, les professionnels aquitains de la pêche et de la conchyliculture ont souhaité qu’une étude soit réalisée dans le cadre du projet MAIA.
Basée sur le cas du bassin d'Arcachon, elle présente de façon synthétique et pratique les outils suivants et leurs implications pour les pêcheurs et conchyliculteurs:
  • Natura 2000 en mer
  • Parc naturel marin
  • Site du Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres
  • Réserve naturelle nationale
  • Schéma d’aménagement et de gestion des eaux
  • Schéma de mise en valeur de la mer
  • Schéma de cohérence territoriale
Bon nombre de ces outils sont également présents ailleurs sur la côte aquitaine (estuaire de la Gironde, côte basque, ...) mais également sur tout la façade maritime française. Bien que prenant comme cas d'étude le bassin d'Arcachon, ce rapport sera donc aussi utile pour d'autres territoires.

Le rapport, réalisée par l'Aglia et le CRPMEM Aquitaine (Alice Khayati), est téléchargeable ici.